top of page
Logo_Next_Gen_Accounting.png

La data, l'or noir de la comptabilité : quand la fonction écrit l'histoire de l'entreprise

Mardi 13 septembre 2022

La comptabilité à l’ère de la donnée

La production de données devrait poursuivre sa croissance jusqu’ici ininterrompue, à un rythme estimé entre 30 et 40 % par an d’ici à 2025. Face à ce foisonnement, définir les besoins et l’utilisation attendue de la data est essentiel pour valoriser son exploitation. Dans ce contexte, le métier des équipes comptables se transforme inéluctablement : les tâches de saisie s’enrichissent de celles d’analyse des données et de leur partage avec les autres fonctions de l’entreprise. Ce faisant, les conditions sont réunies pour faire du comptable un Business Partner à part entière.

La technologie au service de l’humain

Compte tenu des volumes en jeu, le recours aux technologies s’avère incontournable, sous réserve d’apporter la plus grande attention à l’interconnexion entre les outils et les process de collecte, de traitement et d’exploitation des données. Le risque existe, sinon, que l’automatisation se fasse au détriment de la fiabilité et la sécurité des données. En amont, une cartographie précise est gage de qualité. La BI permet ensuite de désiloter et d’adapter la granularité de la data en fonction des utilisateurs.

La délicate articulation entre fiabilisation, délais et qualité

Relever le défi de la gestion d’une volumétrie inédite de données requiert des outils (ERP, SI, référentiels…), des processus (documentation, maintenance, traçabilité…) et, au-delà, une gouvernance organisationnelle (Head of Data, Data Managers, Data Owners…). Alors que l’on attend de plus en plus souvent de la Comptabilité qu’elle soit à même de fournir des chiffres en temps réel, les notions de fiabilisation et de sécurisation sont clés. Il convient aussi de combiner le caractère durable de la donnée comptable avec sa particularité d’être perpétuellement changeante.

Une exploitation nécessairement ciblée et transverse à la fois

La Comptabilité et la Finance ont un rôle central à jouer dans la gestion des données, pour son propre fonctionnement mais aussi en transverse – afin de produire de la data de qualité à l’échelle de toute l’entreprise. Il est donc essentiel de les faire monter en puissance dans la maîtrise des outils informatiques et, plus largement, de revoir leur place dans la chaîne de valeur pour les rapprocher à la fois de l’IT, du contrôle de gestion et du Business en général, voire du niveau décisionnaire. Il serait bien d’évoquer la partie Transformation, et accompagnement du changement qui avaient été mentionnés pour libérer plus de temps sur les fonctions stratégiques.

L'indispensable prise en compte des données extra-financières

Les données extra-financières n’échappent pas à la massification, et la Comptabilité doit de plus en plus traiter avec celles de l’entreprise mais aussi celles de son écosystème. Le défi est d’autant plus complexe à relever qu’il n’existe pas encore de véritables normes en la matière et que leur périmètre est très vaste. Pour être à même de les réconcilier avec les données comptables, la taxonomie et l’élaboration de modèles s’avèrent indispensables. Les défis environnementaux imposent aussi de garder en tête l’objectif de frugalité : mieux vaut collecter et stocker peu de données, mais de bonne qualité et vraiment exploitables.

Pour plus d'informations

N'hésitez pas à nous contacter : nais@nextgenaccountinglab.fr

bottom of page